Aller au contenu. | Aller à la navigation

Association Régionale Rhône-Alpes des Infirmes Moteurs CérébrauxARIMC, Association Régionale Rhône-Alpes des Infirmes Moteur Cérébraux

Les objectifs

L’offre d’ARIMC-FORMATION a pour objectif de répondre aux besoins de notre secteur d’activité notamment sur les champs suivants :

La bientraitance, la gestion des risques et la sécurité

  • Depuis 2007, l’amélioration des pratiques de bientraitance dans les ESSMS constitue une orientation prioritaire de la politique nationale et une exigence à laquelle sont soumises les structures (plan de développement 2007  circulaire de juillet 2011)
  • Afin d’intégrer cette culture de la bientraitance et d’interroger, améliorer les pratiques professionnelles, ARIMC-Formation propose une formation action très complète (p. 22) aboutissant à la construction d’outils et le pilotage d’une instance de veille ou bien des formations sur mesure, ainsi que des formations permettant de développer une culture de la médiation, la gestion de la violence, la connaissance et la prise en compte des troubles psychiques.

 

ARIMC-Formation contribue également à la prévention des risques :

  • Risques incendie : Obligation de formation chaque semestre
  • Risque électrique : Formation H0B0
  • Risque infectieux : en lien avec la mise en place du Document d’ Analyse des Risques Infectieux dans les FAM et MAS nous proposons la formation sur les règles fondamentales de l’hygiène et les principes de prévention des infections
  • Risques liés au portage, manutention du corps humain, à la déglutition et aux fausses routes, Alimentation/déglutition, PSC1 et recyclage
  • Enfin le lien entre bientraitance et prévention des risques professionnels, du stress n’étant plus à démontrer, nous souhaitons développer le « prendre soin » des professionnels avec la formation préserver son équilibre et son dynamisme en situation de travail, et aussi l’accompagnement et l’adaptation aux nouveaux outils informatiques et aux écrits professionnels, la transmission des savoirs (formations seniors au tutorat).

L’évaluation :

La date limite pour procéder à l’évaluation externe des structures ouvertes avant janvier 2002 se rapprochant (janvier 2015), il est nécessaire de préparer les équipes et les structures, de s’approprier les recommandations de bonnes pratiques professionnelles.

La médicalisation des structures et l’évolution des publics accueillis (complexité, vieillissement) demandent à développer des savoirs, savoirs faire et compétences : soins dans les situations de fin de vie et démarche palliative, les actes d’aide à la vie courante, le toucher, snoezelen, le bien être dans l’eau.

Eugenia BRATESCU
Directrice d’ARIMC-FORMATION